MV 52

Frégate britannique du 18e siècle
(Sc. 1:100 L.4480 mm. H. 378 mm.)

Le nom de la Bounty, frègate de la Marine britannique, est lié indissolublement à celui de son commandant, le Capitaine Bligh et aux vicissitudes qui amenèrent son équipage à la mutinerie. La Bounty leva l'ancre de Spithead en décembre 1787 à destination de Tahiti. Sur le chemin du retour, à cause de la discipline rigide imposée par son commandant, en nette contradiction avec les loisirs du séjour à Tahiti, un certain mécontentement commença à se répandre parmi l'équipage et bientôt la révolte éclata. Le maître d'équipage Christian Fletcher prit le commandement du bateau et força Bligh à s'embarquer sur une chaloupe avec 18 membres de l'équipage qui lui étaient restés fidèles. Après une navigation périlleuse de plus de 4000 milles, Bligh réussit à atteindre l'île de Timor et ensuite l'Angleterre. La Bounty fit retour à Tahiti où une partie de l'équipage débarqua. Le bateau fit ensuite voile vers l'île de Pitcairn sur laquelle Fletcher et les autres s'établirent. Ce ne fut que 20 ans plus tard que le groupe débarqué à Tahiti fut capturé et traduit devant la court martiale anglaise qui condamna seulement 3 des marins acquittant les autres

mv19.jpg (85716 bytes)